les clés de la santé

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

31 octobre, 2011

opposition des bifurcations

Classé dans : Non classé — bernardfanton @ 20:51

la bifurcation originelle biologique et la bifurcation culturelle s’oppose par l’ignorance de la féminité dans la culture masculine; c’est une véritable peur qui s’empare des hommes devant « la naissance du monde », devant ce sexe , ce cercle de la féminité qui représente une seule possibilité théorique d’axe, alors que les hommes peuvent mettre plusieurs cercles avec leur axe; la place réservée aux femmes, à la féminité est une place à côté; son oubli volontaire dans la trinité père -fils-saint-esprit, où l’impossiblité de se reproduire, est un scandale, un mensonge des théologiens, une arnaque à la biologie; Marie a été reconsidérée, admirée et priée comme Jésus d’ailleurs, pour faire avaler le PÈRE »; Marie est la mère de Dieu, mais seulement du Dieu-homme: Jésus.; il paraît impossible , pour un scientifique normalement constitué, d’envisager une trinité biologique sans une « Mère », une reine, une âme, un oeuf, un zygote,  à l’origine de l’incarnation, des autres composants, les cellules en particulier; qui a vu, observé une cellule mère, la première cellule, la souche primordiale se diviser , se multiplier est étonné, est effrayé par la puissancve de ces cellules mères, totipotentes, pluripotentes, multipotentes et unipotentes, reproductives à l’infini, migratrices, cannibales, autophages et chimériques; entre la mère et les « rejetons », la vie se transmet par cellules vivantes; cette anomalie de dysfonctionnement entre une trinité biologique naturelle et une culture explique bien les anomalies personnelles et collectives de nos sociétés, donc de leurs maladies; à partir d’une prépondérance du cerveau, du cognitif aux dépens de la conscience, on privilégie automatiquement l’intelligence cérébrale et les intelligences productivistes, les bons et gros cerveaux de l’ENA, des grandes Écoles, les élites républicaines, et on finit par se couper du peuple, à l’ignorer; celui-ci doit se contenter du bon suffrage universel, d’un droit de vote bafoué, orienté par les médias, et qui privilégie le candidat sorti des sondages, de la franc-maçonnerie, du pouvoir mondial et du système; a-t-on vu un seul personnage du peuple être élu!!non, les dés sont pipés; on ignore le peuple qui peut protester, s’indigner; mais prisonnier de la main invisible du monstre doux il obéit aveuglement aux sornettes de la politique par lâcheté, facilité, et résistant que dans des conditions particulières; devant une guerre économique évidente, le peuple français se conduit comme si la guerre n’existait pas; un Munich financier est à nos portes et le peuple français se conduit comme en 1939; on part en vacances, on dépense, on manifeste, on fait peu grève par que çà coûte etc.; on ne change rien à nos habitudes et on attend la catastrophe, un sauveur potentiel, un Hollande Mitterrandien, un futur gaspilleur, un obéissant aux marchés après les cadeaux sociaux; pourtant le peuple, les hommes des classes défavorisées ont une conscience, une intelligence du coeur, une ou des empathies, un altruisme désintéressé; ce n’est pas qu’un problème d’ intelligence neuronale: c’est donc une perception d’un 3ème niveau, un éveil de l’esprit qui peut changer les choses, le monde; il ne faut pas avoir fait polytechnique pour comprendre; je pencherais pour le contraire; il suffit d’assister à une réunion de groupes pour essayer d’améliorer l’efficacité du groupe: »L’intelligence du tout est supérieure à la somme des intelligences des parties du tout »; comment mieux traduire la théorie des ensembles, des systèmes complexes qui permet de faire émerger le « UN », « LE TOUT ».BF

30 octobre, 2011

La bifurcation culturelle humaine.

Classé dans : Non classé — bernardfanton @ 7:41

L’homme masculin, pour des raisons de pouvoir de la connaissance (Élisabeth Badinter l’explique très bien par l’association  et la relation du sperme et la grossesse); enfin l’homme expliquait « le gros ventre » et la femme, la déesse-mère, « Le grand Féminin » de Françoise Gange, ; Il prend le pouvoir, invente des légendes, des romans, des bibles , des évangiles; car il associe le domaine de l’esprit à la connaissance qui est supérieure à la force musculaire; les chefs guerriers sont secondaires, même si parfois les deux fonctions se rejoignent ( Pharaon par exemple) Spiritualité et Temporalité font bon ménage(Argent, pouvoir, sexe, vices, cupidités deviennent les habitudes de ces Messieurs; çà n’a pas beaucoup changé. )Les lois d Mani, loi des castes se mettent en place; Brahmanes, Guerriers, (Chefs), Actifs exploitables, et intouchables. Les femmes sont à côté (Côte d’Adam), au niveau de celui qu’elle épouse et permet la masculinisation des femmes (Matriarcat). Elles deviennent complices des hommes; ceux-ci développent les techniques sexuelles pour contrôler la reproduction: retrait, sodomie, homosexualité et font des enfants lorsque les conditions de l’héritage se manifestent; les mariages de pouvoir , princes, princesses, rois, reines, etc..formatent le peuple; les monuments sont à la gloire des hommes et femmes de pouvoir( Pyramides, Mastabas, Tombes funéraires, mais aussi palais où le marbre, l’or , la pierre sont des parures nécessaires; rien n’est plus beau pour les hommes de pouvoir; nos présidents de conseils généraux ont dû s’inspirer de ces personnes importantes ); la Masculinité culturelle a donc bifurqué de la féminité biologique; on peut imaginer une verticale où les poupées gigognes de la complexité naturelle d’encastrement  s’alignent; puis une bifurcation se produit, comme la séparation des hominidés et des singes; à gauche l’évolution biologique avec une complexité supérieure: les insectes sociaux, les ensembles de sous-ensembles d’animaux eusociaux; à droite une nouvelle évolution culturelle où les individus sont séparés en hommes et femmes, non pas en mâles et femelles, en castes, classes supérieures et inférieures, en fait en humains esclaves d’un système qui favorisent les puissants, les bien-nés, les riches, les opportunistes, les déviants, les cupides, les menteurs etc..les autres, la majorité 90%, sont exploités, formatés, admiratifs des puissants, surtout les « CLERCS », ils se prosternent, ils adoubent et sont depuis l’enfance soumis aux « INTÉRIORITÉS » spirituelle, temporelle et plus tard à l’inconscient freudien; en fait le paradoxe est la séparation de l’individu de l’aspect collectif de la symbiose biologique; tout est fat pour isoler l’individu face à ses responsabilités temporelles, psychologiques et spirituelles; la connaissance, la vraie lui est interdite par les textes sacrés; s’il a l’audace de cueillir « les pommes de l’arbre de la connaissance », il sera puni sur 4 générations par un Dieu puissant, jaloux.La théologie va se développer pour affirmer sa toute puissance, véritable chasse-gardée des églises; ce sont « Les Experts » police non scientifique, mais « POLICE SPIRITUELLE », l’Opus Déi veille à tout; articles suspectes, excommunications, exclusions, mises à l’index (Pierre Teilhard de Chardin par exemple); les révolutions successives, française , américaine, bolchévique n(ont rien changé au dogme, au paradigme moyenâgeux du patriarcat; les droits de l’homme, le vote des femmes, le suffrage universel, les acquis sociaux n’ont rien changé, bien au contraire; en isolant l’individu dans ses droits, ses fausses certitudes de bonheur social, on l’a rendu encore plus vulnérable aux incertitudes de la vie; les filets sociaux cachent des vérités plus dramatiques: dépendance à l’argent, au tabac, aux drogues, aux jeux, aux divertissements, à la consommation, aux modes diverses et variées , jeunisme, minceur etc.. « PANEM ET CIRCENCES » le pain et les jeux, la ROME décadente; et on nous balance tous les matins les charmes de la démocratie!!!On se fout de notre gueule; alors notre pauvre homme, humain, séparé dès sa naissance de sa féminité biologique par une culture de la performance, seul face à Dieu, face à l’argent et face à un inconscient est prisonnier d’un système qui va l’exposer progressivement à la destruction de ses cellules souches par « le stress oxydatif, la glycosylation, la néoangiogénèse pathologique, une nutrition carentielle et des atteintes définitives ds organes nobles; en fait c’est nos sociétés, notre civilisation qui sont malades; nos pathologies sont le reflet de nos dérives matérielles; cette bifurcation est peut-être un mal nécessaire, une chance par ses inventions techniques de confort; mais le superflu engendré par l’absence de limites constitue un risque pour l’humanité elle-même, pour la terre et pour ses individus isolés ,charmés par cette société de consommation qui le rend grisé, mais il ignore ses fragilités et lorsque les ennuis, la maladie, le handicap, la vieillesse,la mort le surprend, il ne sait pas, il ne comprend pas, il en veut au monde entier privé de son bonheur social.  Veut-on en rester là ? Garder ce paradigme patriarcal toxique  (Jane Fonda)? Je propose une nouvelle bifurcation qui respecte notre construction biologique, atomique, physyque, philosophique de démocratie cellulaire, de trinité et de cette première bifurcation originelle du point omega et qui tire les enseignements positifs du passage patriarcal: gestion des grands nombres , inventions nouvelles , internet, etc..mais en supprimant les aspects les plus brutaux de ce système: séparation des pouvoirs, celui de l’argent en particulier, dénonciation des manipulations des religions par les écoles coraniques, néochrétiennes, juives, les sectes et les associations pseudo-scientifiques; il faut enseigner la liberté par la connaissance symbolique de la vie et supprimer les trois chaînes qui nous enchaînent. BF

29 octobre, 2011

l’homme, la pièce finale, la bonne pièce?

Classé dans : Non classé — bernardfanton @ 19:50

La complexité de double conscience constituée à partir d’une complexité neuronale et liée au bassin des femmes; pour augmenter sa capacité cognitive, le cerveau limité à un volume cérébral pour permettre un accouchement normal par les voies naturelles, développe des communications multiples, des connexions , des axones ; ceux-ci permettent à un neurone de multiplier ses performances et d’augmenter les cellules nerveuses dans leur importance, leur rôle, leur intelligence, mais aussi leurs nuisances par la confusion que crée le développement  de l’égoisme, de l’individualité, de l’inconscient, des comportements d’introversions, de déviance de pouvoir,de sexe, d’argent, de réussites sociales; le cerveau n’est pas le siège de la conscience, celle-ci n’a pas de sexe; elle reste immatérielle, invisible comme l’esprit de ruche qui existe, mais on ne voit que la reine et ses abeilles; les neurones restent des cellules mortelles, pouvant grâce à la neurogénèse des blastes de l’hippocampe, de noyaux gris  et des membranes des parois des ventricules, se renouveler. L’homme a donc , pour des raisons culturelles, sauté une étape biologique pour une étape culturelle; en acceptant la loi des castes, des classes, des pères, l’homme a à la fois fait un grand pas vers le progrès, la technicité, la gestion des grands nombres, grâce aux lois comptables qui ont vite détruit le troc, l’échange, les rapports d’humain à humain; et cet immense progrès de l’ordre, des chefs, sous-chefs, pyramides sociales qui ne laissent aucunes chances aux faibles, aux malades, aux vieux, aux bêtes, , va de pair avec une évolution biologique où les poupées symbiotiques s’arrêtent; Joël de Rosnay parle pourtant d’un « Symbionte » grâce au pouvoir d’internet;  ce masculinisme culturel  est né dans les vallées de l ‘Indus et s’est perpétué rapidement dans les civilisations dites indo-européennes ( Mésopotamie, Égypte, Grèce, Rome, judéo-chrétiennes, musulmanes, occidentales, chinoises, japonaises, enfin depuis l’avènement du capitalisme, civilisations économico-religieuses, finançières; l’imprégnation masculine des sociétés est telle que même les femmes sont devenues masculines dans leurs demandes d’égalité et pourtant le seul monde où toutes se retrouvent , pauvres, riches, blanches ou noirs, arabes ou chrétiennes ou juives, intelligentes ou » groseilles », quartiers chics ou banlieues, est celui de la grossesse , de la maternité, de la transmission de la vie, non seulement par les ADN, hérédité génique à 50% qui arrange bien les hommes, mais surtout par le trafic foeto-maternel des cellules souches à 90% de féminité; la vie se transmet par des cellules vivantes immortelle; nous sommes présents chez les autres; bien sûr sa mère,ses enfants pour les femmes; le chimérisme des souches permet  » la mémoire cellulaire » comme on le constate chez les greffés,  les transfusés, et les mères; cette découverte est essentielle pour appréhender sa construction biologique, atomique, énergétique et spirituelle, donc sa santé; il faut lire Nicole le Douarin sur les cellules souches qui expliquent bien les fonctions de régénération, d’apoptose, de nécrose et de cannibalisme cellulaire ou d’autophagie ( Sciences et Avenir octobre 2011), bien sûr le renouvellement des cellules est permanent et considère qu’un organisme vivant comme le nôtre se renouvelle complètement tous les 7 ans; les cellules musculaires sont les plus longues à se renouveler; alors féminité biologique de création, de régénération, se santé ou masculinité toxique de culture des numéros « UN », de technicité, de progrès et croissance sans fins, sans limites ? faut-il changer de « PARADIGME ?  » BF

L’homme, dernière pièce?

Classé dans : Non classé — bernardfanton @ 7:58

L’homme apparaît relativement tard dans l’évolution, bénéficiant d’un contexte climatique favorable, de la fin des dinosaures, de la placentalisation des mammifères, de son évolution dans la savane africaine, de la séparation entre hominidés et pongidés, du passage de cueilleurs végétariens à l’omnivore, de la bipédie et de l’évolution de son cerveau qui augmente ses capacités d’axones plutôt que son volume ou le nombre de neurones; la bipédie a eu 2 conséquences: le bassin des femmes a rétréci, et la tête des enfants a diminué pour l’accouchement; le cerveau s’est adapté en augmentant les « circuits ». Même si l’humanité représente qu’une petite partie de l’évolution, il en constitue la partie la plus complexe, je dirais même la partie séparée; l’opposition , Nature -Culture prend toute sa signification: « Conscience de conscience », l’homme sait qu’il sait; et au lieu d’utiliser sa complexité de conscience, il privilégie sa complexité neuronale en se trompant de niveau; il quitte les poupées gigognes de complexité pour un formatage, une accumulation de réflexes conditionnés, une addition de « Feed-back », une complexité cérébrale de couches neuronales et privilégient des zones qui de toute façon dépendent les unes des autres; cette évolution neuronale  a eu des conséquences sur les choix culturels ; imaginons une autre évolution biologique respectant les niveaux d’organisations eusociales biologiques sans interférences culturelles; imaginons que les humains soient organisés comme les insectes sociaux, ruches , fourmilières, termites,rat-taupe-nus aurions- nous des structures comme des villes, des mégapoles; sûrement pas, mais peut-être des villages de types primitifs, des fédérations , des « Aurovilles » où le partage est la base. De toute façon la mise en place progressive de la culture « Masculine » dans les vallées de l’Indus à Harrapa en particulies avec ses lois de Mani ou loi des castes, lois impliquant des supériorités des uns (Brahmanes, chefs spirituels et guerriers) sur les autres castes inférieures ( productifs et intouchables); déjà les femmes sont exclues, elles sont à côté, « La fameuse côte d’Adam » BF

27 octobre, 2011

les origines suite.

Classé dans : Non classé — bernardfanton @ 16:34
  1. La vie continue à se complexifier, à encastrer les sous-ensembles dans les ensembles; végétal, animal, et un nouveau niveau se forme: les insectes sociaux, les bancs de poissons, les vols d’oiseaux, les chemins de langoustes, les vols de papillons royaux, les êtres pluricellulaires , ensemble de sous-ensembles, déjà complexes continuent une complexité  de simple conscience; les êtres humains divergent comme les hominidés des spongidés; les humains stoppent leur complexité naturelle par « la culture’; nature et culture divergent, pour une double conscience: « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme »; l’individualisme, les droits de l’homme, le masculinisme culturel, le patriarcat clanique introduisent des éléments non biologiques dans la complexité , rompant avec « Le Grand Féminin », la Déesse-Mère, ; les ensembles animaliers, rat-taupe-nus, abeilles, fourmis, poissons, etc.. créent l’esprit de la ruche, du banc, du vol, , et se régénèrent grâce aux reines, mères, âmes  etc .. L’homme n’apparaît que plus tard; il ne représente qu’une infime partie de l’évolution, même si la population mondiale atteint 7 milliards d’habitants; il en représente « la complexité  » la plus finie, la plus consciente. Si nous imaginions que les humains suivent la complexité  animale classique sans double conscience, sans individualisme, sans culture patriarcale de 7000 ans, où serions-nous ?, villages de 400 habitants , tribus repliées sur elles-mêmes? BF

D’où viens-je, suite.

Classé dans : Non classé — bernardfanton @ 7:17

D’une cellule complexe eucaryote , la vie continue en créant des êtres pluricellulaires; il y a 500 millions d’années cette complexité animale et végétale donnent des organismes végétaux dont la photosynthèse est à l’opposé de l’hémoglobine de la vie animale; une complémentarité étonnante pour un équilibre entre le CO2 et l’O2; la vie aérobie terrestre oblige les organismes  à s’adapter à l’oxydation et de créer des molécules, enzymes, protéines anti-oxydantes ( dismutases, catalases, co-enzyme Q10, ubiquinines); les radicaux libres permettent le mouvement et les réactions membranaires.Les premiers organismes, algues vertes,rouges, et bleues déterminent les évolutions végétales ( sève, photosynthèse) ou animales (sang, hémoglobine; les coraux se développent avec arborescences, formes variées rappelant les arborescences vasculaires de la vasculogénèse; 200 millions d’années plus tard apparaissent les reptiles, les fameux dinosaures qui vont dominer notre planète pendant 240 millions d’années , avant leur extinction par un météorite du golfe du Mexique ; les détails et conséquences de ce choc sont largement décrits par les scientifiques! inondations, tsunamis, feux, cendres, hiver nucléaire, refroidissements et réchauffements) . Cette période du Jurassique représente déjà une complexité avancé avec des végétaux et animaux gigantesques, des complémentarités, des gestions individuelles et collectives, des unités et des multiplicités. La vie continue, la survie de petits animaux après ce grand choc va permettre l’apparition des premiers mammifères dont nous sommes issus. BF

26 octobre, 2011

Classé dans : Non classé — bernardfanton @ 11:48

moi

D’ou venons nous?

Classé dans : Non classé — bernardfanton @ 7:43

Nous sommes nés du bing bang comme je l’ai expliqué dans les chapitres précédents. Un bing crunsch, grand trou noir a avalé l’univers ou les univers précédents de nature identique ou pas , mais il est à l’origine du nôtre; celui-ci existe depuis environ 15 milliards d’années lumière , temps de Plank, temps matériel fixé et calculé sur la vitesse de la lumière et symbolisé par la formule d’Einstein E=MC2; le temps objectif matériel peut dans certaines circonstances accélérer, comme Bentov l’a démontré avec le pendule et comme les dernières expériences du CERN de Genève l’ont prouvé; il existe un autre temps, temps accéléré allant plus vite que la lumière, ce 2ème temps , subjectif, c’est celui de la conscience, de l’esprit qui permet par accélération électronique importante de « VOIR », de sentire, de prévoir, d’intuiter les événements, les situations, les accidents et incidents de la vie; c’est un temps GPS où l’esprit, grâce aux ondes accélérées et réfléchies,voit les informations avant le cerveau matériel; l’exemple courant est la voiture vue par l’esprit dans un tournant avant que le cerveau la découvre réellement quelques secondes plus tard; ce sens prémonitoire est spécifique de notre double conscience et se distingue de l’instinct; ce double temps explique les oppositions entre évolutionnistes ( Darwin) et les créationnistes qui contractent le temps subjectif pour définir le début du monde dans un temps récent. Du point originel, des trois plans, des arborescences, formes, cycles , boucles, cercle, poupées gigognes se complexifiant depuis l’infiniment petit à l’infiniment grand; la complexité atomique et minérale a duré des milliards d’années de temps objectif; « LA VIE » telle qu’on l’a définit, le colloide vivant, est apparue beaucoup plus tard, soit après les formations de nuages d’hélium, et d’hydrogène ( 10 milliards d’années), puis les premières galaxies et proto-étoiles (7 milliards d’années), les étoiles et les planètes  il y a 5 milliards d’années, notre étoile et terre environ 4 milliards d’années; le refroidissement de la croûte terrestre, la distance de la terre au soleil, l’écart thermique entre la terre et le soleil, la cristallisation et la négentropie ( opposé à l’entropie d’expansion de l’univers) ont permis le développement des trois éléments indispensables à la vie: le solide, le liquide ( l’eau en l’occurence, première molécule associée ,symbiose de l’hydrogène et de l’oxygène ) et le gaz, l’air-mer-terre, haut-centre-bas, tête-thorax-abdomen, tête-queue, ventre-dos, droite-gauche; les gènes architectes sont en place dès l’origine et on les retrouvent dans toutes les structures vivantes; l’apparition es premiers colloides vivants , les bactéries intégrant déjà des éléments cytoplasmiques de base sans noyaux, mais des filaments torsadés de type ARN au début, cellules procaryotes, et c’est le schéma de l’ARN préexistant qui prédomine; l’ADN apparaît après et les cellules deviennent eucaryotes; on parle de reproduction, de vie reproductive . De nombreux laboratoires ont essayé de reproduire la vie à partir de molécules (ammoniaque, formaldéhyde, métaux, argile et des chocs électriques): sont apparus des molécules proches de l’ADN, mais on n’a pu aller plus loin; la complexité  va pourtant se continuer sur terre  au delà des expériences humaines; la cellule eucaryote va intégrer progressivement des éléments pour sa survie énergétique, son autonomie, des bactéries , futures mitochondries, des ribosomes, ARN de contrôle des ADN, des protéasomes, de nombreux organites cytoplasmiques, des cloisons, membranes, son noyau bien sûr, ; une régulation extraordinaire est en place, génique, épigénétique, sa machinerie énergétique ( cycle de Krebs ) et tous ses cycles biochimiques et fabrication de protéines spécifiques ou pas; tout est prêt pour les relations intercellulaires et l’apparition des êtres pluricellulaires. BF

25 octobre, 2011

point originel dynamique suite.

Classé dans : Non classé — bernardfanton @ 7:03

Les schémas du passage du point originel au cercle se présentant avec son centre, point ombilical futur , reliant la mère au triple système, le point bas s’écartant pour former le pendule; le point haut constitué par la rencontre des 2 points latéraux du pendule, va rejoindre le centre et constituer une séparation  du cercle en trois , une verticale, 2 obliques, 3 quarks, un triangle, la future division  musicale  de l’ennéagramme, la tête, le triangle de l’absolu; la petite oblique issu de la moitié de la branche gauche du triangle pour se fixer  sur le point bas se fera par asymétrie, division retardée; la schéma est en place : 3 plans, 3 familles matérielles, un sexe ou une nuptialité, un soma et un cerveau,  2 familles virtuelles, une créatrice les photons jaunes et une destructrice les infra-rouges pour simplifier l’Àme, la lumière, la mère, la reine, l’énergie, et  » LeTout « , le UN, l’Absolu, le 9, l’esprit, la Conscience famille unique informelle, invisible, immatérielle , peut-être mathématiquement des symboles, concepts, des cordes? des supercordes? en tout cas des chiffres, des lettres, des couleurs, des sons et des formes, puisqu’on les retrouvent incarnés .Une trinité biologique, une bifurcation originelle! Que faire de ce schéma à titre personnel, le rattacher à sa santé, éviter les grandes confusions, aboutir enfin aux rêves des sociétés humaines, « LA DÉMOCRATIE PARFAITE » ;un nouveau paradigme, issu de cette conception de l’organisation vitale, pourrait détrôner les vieux dogmes, utopies de la « Masculinité culturelle terrestre toxique » ( Jane Fonda); nos grands penseurs, philosophes, démocrates, hommes politiques ont tous échoué devant la bêtise humaine, les 3 intériorités, véritables chaînes d’enfermement personnel ( l’Inconscient, l’Argent et Le Dieu imposé du haut); la hiérarchisation des hommes de façon artificielle en classes, castes et pyramides sociales a crée des élites égoistes, imbus du pouvoir, de l’argent, du sexe, des comportements déviants dont on voit encore les dégâts aujourd’hui; la démagogie, le vice, le mensonge, « le pognon », , « la tune », l’artifice, le bavardage, l’exposition, la provocation, l’image, sont les moteurs d’une société au bord de l’explosion:une forme de »ROME DÉCADENTE ». Le monde ne changera pas du jour au lendemain; mon propos est d’appliquer un schéma conceptuel respectant nos origines atomiques, minérales, végétales  et animales , connaissant donc nos symbioses successives, nos poupées gigognes de la complexité, nos arborescences de l’incarnation, puis d’en tirer des conclusions simples sur notre nutrition , nos énergies et notre conscience; les pathologies liées au non respect du schéma découle de source: stress oxydatif, glycosylation, destruction trop rapide des cellules souches par le tabac, les agents toxiques, les accoutumances diverses, les médicaments etc..l’égo entraîne des comportements déviants, des frustrations, jalousies, vengeances, dépressions, mégalomanies, mythomanies, paranoias pour une bonheur social hypothétique; oublier les interrogations métaphysiques, philosophiques de l’enfance: Qui suis-je? D’où viens-je? Que fais-je? Où vais-je? Un sujet à traiter. B-F

24 octobre, 2011

point originel dynamique suite.

Classé dans : Non classé — bernardfanton @ 7:27

Notre point pendule va créer le cercle en accélérant le temps matériel et fermer , enfermer le point oméga; le point droit ayant rejoint le point gauche, le triangle du pendule, les rayons du cercle, les formes futures, le carré, le parallépipède, le losange, le pentagramme, l’énnéagramme, le ying yang, toutes écritures à l’intérieur du »CERCLE »; tous les messages vibratoires  se répercuteront sur le rebord du cercle intérieur pour imaginer un langage à partir de 11 ou 12dimensions dont 7 enroulées sur elle-même comme une pelote, un chromosome, la lumière est divisée en 12 :3UV , 7 Couleurs, 2 Infra-rouges; Les sons, en infrasons, sons et ultrasons; les lettres en 2 fois 11 ou 22 lettres protosinaitiques, les chiffres en 10 plus le zéro, plus les nombres symboliques: Le nombre PI pour le plan du cercle inférieur, le nombre E pour le cercle vibratoire virtuel de l’âme, (LARMES= LUMIÈRE, ÀME,  MÈRE, REINE, ÉNERGIE, SENS), enfin le Nombre d’OR pour le cercle point spirituel de la conscience. Tout est en place dès le FIAT LUX FLUX SOUFFLE d’incarnation et L’ECHELLE DE DÉCRÉATION: 3 grilles vibratoires, 3 cercles, 3  niveaux; le niveau moyen est double reliant les 2 autres plans; le plan supérieur communique avec le plan matériel inférieur par un seul point base d’une pyramide de l’esprit, et sommet de la pyramide du corps; l’âme se présente comme 2 pyramides reposant sur leurs 2 grandes bases au centre de l’édifice et bien sûr apporte un équilibre à l’ensemble; les points angles des 4 pyramides, 4 sur la base pyramidale spirituelle, 4 sur la base inférieure du corps et 4 sur les basesdu niveau énergétique de l’âme , endroit où les 2 pyramides se rejoignent formant un seul plan; ainsi les 12 points d’angle, 3 fois 4, effectuent une rotation dans l’espaceinverse en haut et en bas permettant de rejoindre les points par des méridiens; la torsion dessine une double hélice à l’origine future de la molécule d’ADN. Tout est en place: Le tout, le UN, le 9, l’Absolu, la conscience, l’Esprit, l’Ensemble, dont l’Éveil, l’Émergence sera une constance; la Puissance de cette structure immatérielle, invisible est à la base de la régénération par un nouveau souffle de fractalité, qui en agissant sur la mère, reine, cellules souches, âme du système va perpétuer la multiplication, création, incarnation des chiffres, lettres, sons, couleurs et formes; nos arborescences, nos branches, nos cellules de féminité, nos filles de nos mères, nos souches chimériques vont dessiner des formes et chairs incarnées, colorées, vibratoires émettant des sons, des ultrasons, des infrarouges, et bientôt grâce à la complexité humaine émettra le langage, les mathématiques, malheureusement la comptabilité, ; cette incarnation de symboles pour créer de la « chair » est formulée par les principes de FEYMAN: lumière -matière dans un sens et matière-lumière dans l’autre; le double sens création-décréation a été formulé par Michel Cassé par la naissance de la complexité par les étoiles où l’hydrogène et l’hélium vont brûler, se consummer pour créer des matières complexes, en fait tout le tableau périodique des éléments; sans fer il n’y aurait pas de vie; dons le tout est en haut,la mère-âme au centre, le corps matériel est triple: une nuptialité, un sexe à gauche du schéma, donc des mâles et des femelles, au milieu un soma, des organes futures qui ont subi  la symbiose par nécessité ou hasard, ces cellules  somatiques se divisent par mitoses normales comme des cellules ou organites clonées, a droite du corps les éléments, cellules restent en indivision; on les dits stériles butineuses travailleuses obstinées formatées; ce sont les abeilles stérilisées par la reine, nos neurones de même; le remplacement de ces éléments est possible par la reine; les cellules souches chez nous. Un corps multiple, un esprit unique immatériel, invisible, indivisible, un cerveau créant les conditions de l’information du tout et des sous-ensembles du tout par les neurotransmetteurs des neurones et des monocytes des systèmes nerveux et immunitaire ( véritable mémoire cellulaire), pour permettre ce double va-et-vient, fractalité d’incarnation et échelle ce complexité de décréation, l’âme sera le centre de cette dualité que l’on retrouve symboliquement dans les doubles va-et-vients des artères et des veines, des bronches, des immigrations animales (saumon par exemple) ; ce ying yang de la dualité est à l’origine des ondes: un creux, une bosse et se retrouve dans tous nos antagonismes musculaires, hormonaux etc..dualité atomique, matière-antimatière etc..Les deux systèmes s’équilibrent, se croisent , mais s’évitent; nos capillaires sont un lieu de passage dont la néoangiogénèse serait une pathologie anormale d’un contact de la dualité vasculaire; le facteur VEGF est impliqué dans ce processus ainsi que les récepteurs  FSH-R des ovaires et testicules; le système fonctionne à merveille dans un cycle conscience-corps, catabolisme du corps et enrichissement de la conscience tout en renouvelant le corps, en fait des réserves de carburant pour l’esprit et là la reine, l’âme prend toute sa place comme nos souches immortelles; le tabac par exemple comme beaucoup de substances nocives,toxiques, est un tueur de souches et lorsque la reine meurt , l’esprit de ruche meurt; heureusement les nombreux vols nuptiaux ont contribué à renouveler cet esprit de ruche; chez nous le chimérisme cellulaire des souches permet une transmission de la vie par cellules vivantes accompagnée de nos chers ADN qui perdent un peu de leur toute puissance; j’espère avoir apporté ma contribution àla connaissance en présentant un schéma originel de notre constitution spirituelle, énergétique et corporelle; ce schéma évite les confusions classiques: âme et esprit, cerveau esprit, cerveau-conscience le tout n’est pas dans la tête, il est partout; les sciences cognitives ont du prrogès à faire; évidemment mon schéma exclut « Le masculin culturel » pour un retour à la mère biologique: bifurcation originelle et trinité biologique; et la culture devient un autre sujet. Bernard Fanton le 22-10-2011

12
 

Il est trop tard... |
La quête de Fardak |
Vivre en Chartreuse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Une prof à l'Ile Maurice
| Juste un petit morceau de c...
| La vie d'une ado .